Et si je faisais des études de philo ?

| 0 Commentaires

La philosophie est une recherche de la vérité

L’intelligence veut répondre aux questions qu’elle se pose sur l’homme, la nature, la société et les sciences.

 

Côté programmes

La licence aborde l’histoire de la philosophie générale, morale et politique, l’épistémologie (l’étude des sciences), la logique et l’esthétique, les auteurs classiques (Platon, Aristote, Descartes, Kant ou Hegel…), l’analyse des textes afin d’évaluer les enjeux éthiques, théologiques ou métaphysiques des écoles de pensée.

Vous apprendrez à rédiger une dissertation et un commentaire de texte dans les règles de l’art.

Vous maîtriserez aussi la philosophie à l’oral.

Au cours de la licence, les étudiants vont acquérir une capacité de lecture et d’analyse, d’abstraction et d’argumentation ainsi qu’une grande aisance orale et rédactionnelle. Autant de qualités qui seront très utiles pour présenter les concours de la fonction publique.

 

Réussir dans ces études de philosophie

Mieux vaut avoir un goût développé pour la lecture, une grande capacité d’abstraction et de concentration : on peut mettre plusieurs heures à lire quatre ou cinq pages de Kant !

Enfin, la maîtrise du latin et du grec est conseillée.

 

Les études de philo mènent à tout… à condition d’en sortir !

Autant le savoir d’emblée : l’enseignement offre peu de débouchés.

Cependant, après une licence les étudiants peuvent accéder à différents Masters ou intégrer des Ecoles sur dossier ou concours (Ecoles de commerce, IEP, Celsa, Ircom, IUFM, etc…)

De plus, les universités associent de plus en plus cette discipline avec une autre : Paris 4 (Paris-Sorbonne) propose notamment une licence mention « philosophie et sociologie », et Paris 1 (Panthéon-Sorbonne) offre une licence philosophie-droit, ainsi qu’une licence philosophie-lettres. Les étudiants suivent dans ce cas les cours de philosophie à Paris 1 et ceux de lettres modernes à Paris 3.

 

Et la théologie ?

La Sorbonne a été reconnue comme faculté de théologie en 1253. Mais, depuis 1885 et la laïcisation de l’université, l’enseignement des questions religieuses a disparu à quelques exceptions près.

La licence de théologie n’est plus dispensée que dans trois universités : Metz, Strasbourg et l’Université catholique de l’Ouest. Aujourd’hui, cette licence intéresse essentiellement les religieux.

 

Laisser un commentaire

Champs Requis *.